Dans les archives de Marie Claire : soixante ans d'engagement en faveur de l'IVG

En 1960, soit quinze ans avant la loi Veil, Marie Claire fut le premier magazine féminin à aborder le sujet du droit à l’avortement en France.

Plonger dans les archives de Marie Claire, c’est feuilleter des numéros anciens : les pages ont jauni, le graphisme et l’iconographie sont désuets, mais la parole recueillie n’a rien perdu de sa force malgré la traversée de plusieurs décennies.

Tout au long du combat des femmes pour le droit à disposer de leur corps, des milliers de lectrices ont témoigné dans nos pages.

Les lire, c’est les entendre et prendre de plein fouet la souffrance, le désespoir, la colère mais aussi le soulagement de ces anonymes qui, faute d’accès à la contraception, sont tombées enceintes et ont dû risquer leur peau chez des "faiseuses d’ange", ou se sont "débrouillées", abandonnées à la plus grande solitude : "Voici les ustensiles rudimentaires que nous utilisons : queue de lierre ou de persil que nous plaçons dans la matrice comme une sonde, injection d’eau savonneuse, etc. J’ai moi-même pris une quantité énorme de quinine", "Piqûres de Synergon et d’un tas d’autres remèdes qui devaient faire passer mon enfant. J’étais malade, j’avais froid et j’étais toujours enceinte. Alors au bout de trois mois de grossesse, nous nous sommes servies d’aiguilles à tricoter. (...) l’enfant est parti et j’ai failli mourir."

"Marie Claire" a ouvert le "dossier interdit"

Celle qui, la première, recueille leur parole alors que l’avortement, interdit et tabou, est un...


Lire la suite

Plus de "Société" :