Argentine : L'origine des mystérieuses pneumonies enfin dévoilée

Fin du mystère... ou presque. Ce samedi 3 septembre, les autorités argentines ont annoncé dans un communiqué de presse qu'une bactérie de légionelle serait à l'origine des quatre mystérieux décès qui ont intrigué la communauté scientifique. (source 1)

Au centre de cette histoire, il y a une clinique privée : celle de Tucuman. En effet, deux membres de son personnel et deux de ses patients sont décédés subitement d'une pneumonie à l'origine "inconnue" cette semaine. Onze autres cas ont été recensés.

De premiers examens ont permis d'écarter le coronavirus, l'influenza de type A et B, la grippe, et le hantavirus. Afin d'en savoir plus, des échantillons ont été transmis à l’Institut Malbran de Buenos Aires, la référence nationale en matière de maladies infectieuses.

Qu'est-ce que la légionellose ?

"Le nom de la bactérie est en train d’être typifié, mais nous soupçonnons qu’il s’agit delégionella pneumophila", a déclaré Mme Carla Vizzotti, ministre de la Santé.

Cette bactérie peut provoquer une légionellose, une infection pulmonaire grave qui se transmet notamment par inhalation d’eau contaminée. La liste des symptômes inclut une gêne respiratoire, une toux et une forte fièvre.

Les personnes de plus de 50 ans, les fumeurs, les diabétiques et les personnes immunodéprimées ou souffrant de maladies respiratoires sont particulièrement à risque.

Grâce à cette découverte, il sera...

Lire la suite