Argentine : la mystérieuse pneumonie qui a fait six morts a été identifiée

© Getty Images

La mystérieuse maladie respiratoire apparue dans une clinique du nord-ouest de l’Argentine et qui intriguait la communauté médicale a été identifiée. Une bactérie de légionelle est à l’origine de pneumonies qui ont coûté la vie à six personnes.

La ministre de la Santé Carla Vizzotti a annoncé que l’agent qui a causé le foyer de pneumonies bilatérales qui ont tué 6 personnes dans une clinique privée du nord-est de l’Argentine « est la légionelle ». Le type précis de bactérie est en cours de qualification.

Au total 11 cas, en lien avec une clinique privée à San Miguel de Tucuman, capitale provinciale, ont été recensés depuis le 18 août. La majorité des malades étaient membres du personnel soignant, une était une patiente de 70 ans qui avait subi des interventions chirurgicales dans cette même clinique.

L’origine de ces pneumonies bilatérales graves avait intrigué le corps médical local, d’autant que des examens initiaux avaient éliminé le Covid-19, la grippe, l’influenza de type A et B et les hantavirus (transmis par les rongeurs) comme cause.

Une bactérie d’origine inconnue

Des échantillons avaient été transmis à l’Institut Malbran de Buenos Aires, référence nationale en matière de maladies infectieuses. « Le nom de la bactérie est en train d’être typifié, mais il est possible qu’il s’agisse de (Legionella) pneumophila », a précisé Carla Vizzotti. « Il n’a jamais été question d’un “virus inconnu”, mais plutôt que nous avions une pneumonie bilatérale d’origine inconnue », a-t-elle souligné.

La légionellose est une infection pulmonaire grave d’origine bactérienne, dont la contamination peut se faire par voie respiratoire par inhalation de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi