Armie Hammer : son nouveau métier dévoilé

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Armie Hammer - BANG - Call Me By Your Name premiere at BFI 2017
Armie Hammer - BANG - Call Me By Your Name premiere at BFI 2017

Suite aux accusations qui ont mis un terme à sa carrière, Armie Hammer a trouvé un nouveau métier. Loin des projecteurs après avoir été accusé de cannibalisme et de viol, l'acteur s'est effectivement reconverti professionnellement, à des années lumière d'Hollywood.
Pour rappel, de nombreuses femmes ont révélé sur les réseaux sociaux que la star de "Call me by your name" avait des préférences perturbantes pour le cannibalisme.
On pouvait lire dans un message partagé par l'une de ses anciennes compagnes : "J'imagine tenir ton cœur entre mes mains et le contrôler quand il bat. Je suis à 100% un cannibale. J'ai envie de te manger. Merde. C'est effrayant de l'admettre. Je ne l'ai jamais avoué avant. J'ai déjà découpé le cœur d'un animal vivant auparavant et je l'ai mangé alors qu'il était encore chaud."
En plus de cela, l'acteur a été accusé d'agressions sexuelles et de violences contre ses anciennes petites amies. Par la suite, Armie est entré en cure de désintoxication.
Maintenant un paria des plateaux de tournage, l'acteur vit dans les Caraïbes et a complètement changé de vie. Celui-ci a effectivement été aperçu en train de travailler dans un établissement hôtelier à Morritt, sur les îles Caïmans.
Une productrice a déclaré en ligne : "Les parents de mon ami sont allés en vacances dans les îles Caïmans et Armie Hammer était leur concierge. Je ne m'en remets toujours pas"
Les proches d'Armie Hammer avaient toutefois démenti cette information, laissant entendre qu'il était peut-être juste en vacances sur l'île.
Affaire à suivre...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles