Arno Klarsfeld : "On a longtemps considéré les animaux comme des machines"

·1 min de lecture

Fervent défenseur de la cause animale, Arno Klarsfeld publie Âmes et animaux, un livre pluriel qui mêle journal de confinement, souvenirs familiaux, portraits de ses parents, de ses chiens, de ses chats et plaidoirie anti-corrida. À l'occasion de son invitation dans Ça fait du bien, sur Europe 1, l'avocat appelle ses congénères à changer leur regard sur les animaux. Ils rappellent que les scientifiques démontrent de plus en plus la conscience qu'ont les bêtes d'elles-mêmes et leurs sentiments.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

Arno Klarsfeld est convaincu que les animaux ont une âme "comme les êtres humains". "Si l'homme a une conscience, il en va de même pour la baleine, l'aigle ou le chat."

"Les animaux ont des sentiments"

"Pendant longtemps, on a considéré que les animaux étaient des machines", rappelle l'avocat. C'est, selon lui, ce qui a rendu plus facile leur exploitation. "On disait la même chose des Noirs, des Juifs, ou même des femmes. Et quand on refuse le fait que certaines personnes ou certaines catégories de la population aient une conscience, il est plus facile de les maltraiter", estime-t-il.

"Les scientifiques montrent désormais que les animaux ont des sentiments", poursuit Arno Klarsfeld, justifiant ainsi qu'il faille changer notre rapport avec eux. "Mais je reconnais qu'il est difficile de se départir de traditions, de coutumes ou de modes alimentaires que l'on a depuis des millénaires", admet-il, lui qui n'e...


Lire la suite sur Europe1