Vidéo - Arrêtée par des policiers, une femme leur tousse dessus hurlant qu'elle a le coronavirus

Vidéo - Arrêtée par des policiers, une femme leur tousse dessus hurlant qu'elle a le coronavirus

Femmeactuelle.fr

La vidéo a déjà fait le tour de la Toile. Depuis mardi 17 mars 2020 à midi, les Français sont confinés chez eux. Afin de limiter les risques de propagation du Covid-19, seuls les sorties pour aller travailler, se rendre chez un professionnel de la santé ou faire ses courses sont autorisées à condition d’être muni d’une attestation de déplacement dérogatoire. Pour s’assurer que les règles imposées par le gouvernement sont bien respectées par la population, Christophe Castaner mobilise policiers et gendarmes qui n’hésitent pas à interpeller les passants. Pourtant, certains citoyens continuent de sortir comme si de rien n’était.

Ce même jour, une femme aperçue dans les rues de Paris a été approchée par trois policiers. Alors qu’elle se met à hurler, la patrouille équipée de masques et de gants en latex l’encercle pour la mettre à l’écart. C’est alors qu’elle feint de leur tousser violemment au visage en lançant : "Laissez-moi, j'ai le coronavirus, vous l'aurez aussi!" Furieuse, elle finit par être interpelée. Une altercation partagée sur Twitter par le journaliste Simon Louvet (à découvrir ci-dessous) qui explique à la suite de sa vidéo : “La femme a été relâchée après avoir été contrôlée. Les policiers sont à bout, partout des petits groupes continuent à se balader et à narguer les fonctionnaires. Ils gardent leur calme, mais sont désabusés : ‘Ils ne comprennent rien, incroyable’".

"C'est sur la France entière que cette personne crache”

Un post qui n’a pas manqué de faire réagir la Toile. Indignés et agacés de découvrir le comportement de cette passante, certains internautes écrivent : “Quelle honte… Confinez-la en prison quinze jours. Qu’elle ait le temps de comprendre que la situation est vraiment grave” ou encore : “Insupportable ce genre de personne aucun respect j'espère que son amende sera salé pour qu'elle ne puisse pas recommencer. Quelle honte”. “C'est hallucinant le profond manque de respect de cette dame envers les policiers qui essaient de garantir ce confinement”,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce