Et si on arrêtait de culpabiliser de mettre les enfants devant un écran ?

·2 min de lecture

C'est la rentrée, la fin des vacances et le retour d'un emploi du temps chargé. Ecole, garderie, crèche, activités extra-scolaires pour les un·e·s, réunion, deadlines, rendez-vous clients pour les autres. Et puis plus tard, l'envie de mettre son cerveau en veille, de n'être dérangé·e par personne. De se reposer quelques précieuses minutes sans entamer tout de suite une deuxième journée aussi intense que la première.

Seulement voilà, les parents d'enfants en bas âge l'admettront sans ciller : rares sont ces instants de calme dans un quotidien éreintant. Ou alors, on y parvient grâce à un stratagème technologique controversé : celui de caler sa troupe devant un (énième) épisode de T'choupi, Simon, Peppa Pig et autres dessins-animés au générique aussi coloré qu'entêtant. Pour ne pas dire insupportable.

Lors de ces deux années rythmées par la pandémie mondiale, le rituel audiovisuel a gagné du terrain. Une sorte de refuge facile qui permettait de combiner obligations professionnelles et personnelles sans (trop) imploser - soit de bosser de chez soi tout en s'assurant que son aînée ne viendrait pas nous déranger toutes les deux secondes, pour savoir si elle a le droit de brûler les cheveux de son frère. Et avec la fréquence du recours à cette technique, s'est accentuée la culpabilité qui lui collait déjà grassement à la peau pré-Covid.

Un sentiment exacerbé par les jugements d'autres parents, les conseils de comptoir des membres de notre famille qui voient l'objet comme une menace, les études "scientifiques" sans grand fondement qui circulent sur Internet sans que personne n'ait pu vérifier leur contenu. L'OMS (Organisation mondiale de la Santé), de son côté, recommande de limiter à une heure par jour leur usage entre 2 et 5 ans. Bref, c'est la porte ouverte aux pires angoisses, et à la sensation tenace d'avoir échoué en tant que mère dès que l'enfant se prend de passion pour les aventures naïves d'une tripotée de... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles