Elle arrête de se raser les jambes, voici ce qu’il se passe

Cynthia Lahoma

Que se passe-t-il lorsque l’on cesse de retirer nos poils des jambes ? L’impact se mesure aussi bien sur la beauté de notre épiderme que sur notre état d'esprit.

Il y a un an tout juste, l’année 2019 commençait en trombe avec un challenge d’un nouveau genre : le " Januhairy". Le défi consistait à abandonner rasoir et autres crèmes d’épilatoires pour simplement laisser la nature se manifester. Ancrée dans le mouvement body positive, la démarche nous invitait à lâcher prise et ne plus être dans le contrôle afin de s’accepter. Depuis, l’action a fait son bonhomme de chemin et d’autres ont spontanément décidé de ne plus se débarrasser de leurs poils. Bien avant ce mouvement d’ampleur, des femmes avaient tenté l’expérience. C’est ainsi que Tessa Newell, rédactrice pour «  Bolde » relate son aventure. Un mois durant, elle décide de ne pas raser ses jambes et de passer outre l' épilation. Le point de départ ? Cette pression face aux poils subie depuis l’adolescence. Le mouvement « au naturel » l’a impactée pour progressivement modifier sa vision. Elle choisit donc de ne plus s'épiler pour mesurer les effets sur son corps ainsi que sur son entourage et sa vie en général.

Le test

En premier lieu, le fait de ne plus se raser est, pour elle, un gain de temps quotidien. Ses matins sont plus efficaces et elle apprécie le temps libre dégagé pour se consacrer à d'autres activités. Elle remarque également de nombreux effets sur la qualité de son épiderme. Longtemps sujette à la sécheresse, aux irritations et aux squames, sa peau est apaisée. Elle retrouve de la douceur, paraît plus...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi