Voici ce qui arrive à nos cheveux si on met de l’après-shampoing tous les jours

Cynthia Lahoma

L'après-shampoing peut être un ami, autant qu'un ennemi s'il est utilisé à mauvais escient. Explications. 

L’ après-shampoing est une étape indispensable dans nos routines capillaires. Que l’on ait les cheveux lisses ou bouclés, il nous aide à faciliter leur coiffage. Il est aussi un puissant allié pour les nourrir et les hydrater surtout s'ils sont malmenés par les appareils chauffants. Cette hydratation apporte brillance, force et santé. Mais que se passe-t-il si l’on applique une trop grande quantité d’après-shampoing, et ce de manière récurrente ? C’est ce qu’a déterminé le «  Cosmopolitan » américain, à l’aide de Lizzie Carter, une experte capillaire. Cette overdose d’après-shampoing provoque une « fatigue capillaire » (Hygral Fatigue en anglais) ou comment une sur-hydratation épuise la chevelure qui s’affaisse. Le cheveu est capable d’absorber 45 % de son poids en eau. Le fait qu’il soit perméable est bénéfique pour optimiser les effets de l'après-shampoing. 

Au moment où il est gorgé d’eau et de soin, son diamètre augmente et s'étire. Mais c'est aussi là que sa matière est la plus vulnérable nous explique Olivier Lebrun, du salon OLAB PARIS. Le cheveu est alors exposé à tous les dangers. Le cheveu possède de fabuleuses capacités d'absorption, mais un « gonflement excessif et répété du cheveu provoque un étirement au-delà de la normale ». « Au fil du temps, cela peut rendre les cheveux plus fragiles et moins élastiques. Si vos cheveux semblent mous et sans vie, ils pourraient être trop hydratés »...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi