Arrosage du jardin : notre mode d'emploi facile à suivre

L’eau est un bien précieux que tous les jardiniers ont à coeur d’employer à bon escient. Si l’on ne peut se passer d’abreuver certaines plantes, arroser sans gaspiller est le nouveau crédo. En été, pour un maximum d’efficacité, procédez lorsque le soleil s’est couché : les plantes auront toute la nuit pour se réhydrater. Pour les lève-tôt, le matin, avant le lever du soleil, est aussi une option dans les régions les plus fraîches.

Apportez l’eau là où elle est utile, au pied des plantes et au plus près des racines, et surtout sans mouiller leur feuillage. Humidité sur les feuilles et sécheresse sont vecteurs de maladies, comme l’oïdium. Arrosez longuement mais pas trop souvent, afin de favoriser un enracinement profond, et donc, une plus haute résistance à la sécheresse. Entre fin juin et mi-septembre, un arbre ou un arbuste nouvellement planté exige 10 litres d’eau (l’équivalent d’un grand arrosoir) une fois par semaine. Quant aux jeunes plants de légumes, n’hésitez pas à laisser sécher la terre en surface entre deux apports d’eau, dès qu’ils sont bien endurcis. Mais si vous voulez des récoltes abondantes, il vous faudra arroser une à deux fois par semaine, de mai à septembre.

Si le potager a besoin d’un arrosage régulier dès le printemps, le reste du jardin peut attendre les sécheresses estivales. Toutefois, lorsque le printemps est très sec – ce qui arrive de plus en plus souvent, et pas uniquement dans les régions du sud ! –, intervenez dès le mois de juin. Les plantes en pot, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles