Arrosage du rosier en pot : ces erreurs à ne plus jamais faire !

La Rédaction Mon Jardin Ma Maison
·2 min de lecture

Les rosiers en pot embellissent non seulement nos jardins, mais aussi nos balcons. Mais il est important de bien les arroser afin qu'ils soient en bonne santé et qu'ils continuent de fleurir dans le temps.

Arrosage du rosier en pot : ces erreurs à ne plus faire

L'arrosage du rosier en pot peut être un jeu d'enfant si on respecte quelques règles de bases. Pour prolonger la durée de vie de votre arbuste, il y a certains faux-pas à ne pas commettre. Parmi eux : l'arrosage de manière excessive. Il ne faut pas noyer les racines ! Un apport en eau tous les 3 ou 4 jours (selon la terre) est suffisant. Si vous avez un doute, touchez le substrat et n'arrosez que s'il est sec ! N'oubliez pas non plus d'ajouter une couche de gravier au fond du pot afin d’assurer un bon drainage. Une autre erreur à ne pas faire : omettre de vider l'eau dans la soucoupe afin de ne pas asphyxier les racines.

Arrosage du rosier en pot : comment le réussir ?

Le rosier en pot nécessite des arrosages réguliers pour assurer une floraison pérenne et généreuse. Pour commencer, prévoyez un pot assez large afin que les racines se développent aisément. Ajoutez une couche de gravier ou des billes d'argiles dans le fond du pot afin d’assurer un bon drainage et garder la terre humide. Comment arroser le rosier en pot ? Tout dépend des saisons. En été, le rosier en pot a besoin d'un apport en eau assez fréquent : deux ou trois fois par semaines environ. En hiver, il n’est pas nécessaire de les arroser aussi souvent : si les rosiers en pot sont à l'extérieur, ils pourront se satisfaire de la pluie et de la rosée matinale pour s'hydrater.

A LIRE EGALEMENT :