Arte met en ligne 57 courts-métrages (dont des chefs-d’œuvre)

Louise Vandeginste
·1 min de lecture
(Copyright The Criterion Collection/Sacrebleu/Caïmans/L'Agence du court métrage/GREC)
(Copyright The Criterion Collection/Sacrebleu/Caïmans/L'Agence du court métrage/GREC)

Décidément, Arte fait tout pour nous plaire et nous redonner le moral en ces temps moroses. Parmi les 57 courts ou moyens métrages mis en ligne pour le Court-Circuit n°1000, on trouve vraiment du très bon. On conseille notamment Peel, exercice de discipline (1986), le film de fin d'études de Jane Campion qui lui a permis de remporter une première Palme d'or (du court-métrage) avant La Leçon de piano en 1993. Dès ses toutes premières œuvres, on reconnaît le style singulier de la cinéaste, son ambiance toujours un peu malaisante au sein du cocon familial, son ton féministe, très généreux en émotions, en figures de style, cadres étranges et jeux de couleurs.

Mais on peut aussi voir ou revoir l'excellent moyen métrage d'Arnaud Desplechin, La Vie des morts (1991), qui marque la première collaboration du cinéaste avec son actrice fétiche, Emmanuelle Devos. Ou bien Tant qu'il nous reste des fusils à pompe (2014) du jeune duo de cinéastes à la mode Caroline Poggi et Jonathan Vinel (Jessica Forever). Et encore Ce vieux rêve qui bouge (2001) d'Alain Guiraudie, qui annonçait ses grands films à venir,

Lire la suite sur lesinrocks.com