Arthrose de la hanche : les injections de corticoïdes efficaces ?

L’arthrose de la hanche, aussi appelée coxarthrose, touche 10 % des personnes âgées de 65 à 75 ans. Les douleurs qu’elle entraîne sont invalidantes car elle touche de grosses articulations qui portent tout le poids du corps. Elles nécessitent donc une prise en charge rapide. Comme dans le cas de l’arthrose, il n’existe pas de médicament miracle. Les traitements, qui visent à soulager les douleurs, doivent s’accompagner d’autres mesures : éviter de porter des charges lourdes, pratiquer une activité physique (la marche, en s’aidant d’un bâton si besoin) et des séances de rééducation chez le kinésithérapeute et contrôler son poids.

Comme dans le cas de l’arthrose, différents médicaments antalgiques sont proposés : du paracétamol, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), en cas de poussée inflammatoire et, en dernier recours, des injections de corticoïdes. Mais si ces dernières sont souvent recommandées chez les patients souffrant d’arthrose du genou, la preuve de leur efficacité sur la coxarthrose manque.

Des chercheurs anglais ont publié dans la revue British Medical Journal les résultats d’un essai mené pour évaluer l’intérêt de ces injections. Ils ont suivi durant six mois 199 patients âgés en moyenne de 63 ans et souffrant d’arthrose de la hanche avec des douleurs modérées à fortes. Un tiers s’est vu conseillé des mesures d’hygiène sans traitement médicamenteux, un tiers a reçu les mêmes conseils et une injection intra-articulaire lidocaïne (qui anesthésie la douleur), (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles