Arthrose : ce médicament pourrait aggraver les douleurs

ISTOCK/ seb_ra

Près de 10 millions de Français sont atteints d'arthrose, selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Cette pathologie, qui touche généralement les personnes âgées de 65 à 80 ans, se caractérise par un vieillissement des articulations, qui résulte, à terme, à une perte d'autonomie et de mobilité.

Cependant, si la prise en charge reste principalement symptomatique, avec notamment la prescription d'anti-inflammatoires, les résultats d'une étude présentée lors du congrès annuel de la Radiological Society of North America (RSNA) le 21 novembre 2022, ont démontré que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l'ibuprofène ou encore le naproxen, pourraient en réalité aggraver les douleurs.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs de l'Université de Californie (États-Unis) ont sollicité la participation de près de 277 personnes souffrant d'arthrose et traitées par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), ainsi que la participation de 793 participants qui avaient également de l'arthrose mais qui n'étaient pas sous traitement. Ces derniers devaient se soumettre à une imagerie par résonance magnétique (IRM) du genou au début de l'étude puis quatre ans après.

Au cours du suivi des patients, les scientifiques ont constaté qu'il n'existait aucun avantage à long terme de l'utilisation des anti-inflammatoires. En effet, d'après les chercheurs américains, l'inflammation articulaire et la qualité du cartilage étaient plus mauvaises au départ (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite