"Artiste, c'est un métier ?" : en pleine crise, la campagne d'affichage qui ne passe pas

·2 min de lecture

La mairie de Bordeaux a affiché des questions visant à "interpeller" les habitants de la ville avant d'organiser un forum culturel, ces derniers jours. Mais plusieurs des slogans retenus ont heurté les professionnels d'un secteur particulièrement touché par la crise du Covid-19 depuis un an.

"Artiste, c'est un métier ?" ou encore "La culture, ça coûte trop cher ?". Voici les questions placardées sur des affiches à Bordeaux, où la ville a voulu donner la parole aux citoyens en vue de son forum culturel. Une campagne qui provoque un tollé alors que la crise du Covid-19 touche particulièrement le secteur culturel, à l'arrêt depuis des mois. "C'est très grave", commente ainsi au micro d'Europe 1 Muriel Mayette-Holtz, directrice du théâtre national de Nice. "Cette question posée dans un français très approximatif témoigne d'abord d'une grande inculture, à un moment où tout le secteur culturel, les théâtres, les opéras et les musées sont fermés sans aucune perspective d'ouverture."

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Une formulation "très insultante" selon les professionnels du secteur

"La question posée n'est pas : 'combien dépenseriez vous pour la culture ?', 'qu'est ce qui vous manque ?' ou 'qu'est ce que vous apporte la culture ?'", poursuit l'ancienne administratrice générale de la Comédie Française. "Dans la question, il y a déjà une réponse, qui sous-entend : 'est-ce que c'est bien utile de rouvrir ? Est ce que ce n'est pas trop cher ?'. Et aujourd'hui, poser la question comme ça, c'est une erreur."

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Cela fait maintenant plus (...)

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :