Une aspirine par jour après 60 ans ? Ce n'est pas recommandé

L'aspirine est un médicament antalgique, antipyrétique et anti-inflammatoire habituellement prescrit contre la fièvre, les douleurs chroniques, les rhumatismes inflammatoires ou encore contre la migraine.

Au-delà de ces indications "classiques", ce médicament très ancien est aussi parfois utilisé en prévention de certaines pathologies cardio-vasculaires, comme l'infarctus du myocarde ou l'accident vasculaire cérébral (AVC). En effet, l'acide acétylsalicylique (c'est son nom scientifique) est connu pour fluidifier le sang, donc pour prévenir la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.

Faut-il pour autant prendre un cachet d'aspirine chaque jour pour protéger son système cardiovasculaire ? Si cette pratique peut effectivement s'avérer intéressante chez les adultes âgés de 40 à 60 ans, elle présente plus de risque que d'intérêt à partir de l'âge de 60 ans, selon les autorités sanitaires américaines qui ont publié de nouvelles recommandations concernant cette question ce mardi 26 avril 2022.

Dans le détail, l'US preventive services task force (USPSTF) a passé en revue 14 études scientifiques afin d'évaluer le ratio bénéfice-risque d'une prise quotidienne d'aspirine après 60 ans. Les spécialistes en ont conclu qu'à partir de cet âge, le risque hémorragique était plus élevé que le bénéfice cardio-vasculaire : ils ont en particulier observé un risque accru d'hémorragie digestive et intracérébrale chez les seniors prenant chaque jour une dose supérieure à 100 mg d'aspirine. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles