Asthme : les astuces de naturopathe pour mieux supporter les crises

·2 min de lecture

En France, 4 millions de personnes sont touchées par l’asthme. Cette maladie respiratoire chronique est causée par une inflammation des bronches. Elle se caractérise par des crises comprenant des épisodes de gêne respiratoire, une respiration sifflante, une toux sèche et une sensation d’oppression à la poitrine. Selon l’individu, les crises peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures.

L’asthme est une maladie multifactorielle qui peut être déclenchée par des facteurs génétiques ou environnementaux tels que :

"Ce qui est dur dans l'asthme, c'est le ressenti. L'impression de ne pas pouvoir respirer et vider sa poitrine avec ce sifflement. Quand ce n'est pas un asthme allergique, ça intervient souvent chez des individus nerveux ou anxieux", explique Émilie Kapps, naturopathe. La spécialiste nous dévoile plusieurs conseils pour apaiser naturellement une crise d’asthme.

D’après Émilie Kapps, en médecine chinoise, les poumons et les bronches sont reliés aux intestins. "Lorsque l’asthme est dû à une allergie, on traite le facteur allergisant. S’il s’agit d’un asthme anxieux, on traite le stress pour atténuer les crises. Pour soulager une personne asthmatique, on peut également travailler sur les intestins. On va donc apporter des changements à l’alimentation", précise la naturopathe.

Elle préconise notamment de supprimer les laitages, la viande rouge ainsi que les féculents. "Pour prendre soin des intestins, on va se focaliser sur la muqueuse et la flore intestinale grâce aux probiotiques. Je conseille notamment de consommer du kéfir, du lait fermenté, des olives, des cornichons, de la choucroute ou encore de la soupe miso", ajoute Émilie Kapps.

Elle recommande également les aliments non-fibreux et cuits vapeurs comme l’endive, la carotte, le blanc de poireau, le coeur de salade, la betterave rouge, les haricots verts, la courgette, la tomate, l’aubergine pelée, le potiron, la citrouille ou encore l’avocat. Pour éviter les dysfonctionnements de la flore intestinale, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite