AstraZeneca : vaccinée, Lucie Bernardoni décrit ses effets secondaires et charge le gouvernement

·1 min de lecture

Le vaccin AstraZeneca suscite des inquiétudes. Les Français sont sceptiques quant à son efficacité et quant à son niveau de sûreté. Le 15 mars 2021, Emmanuel Macron annonçait une suspension temporaire des injections dans l’attente de l’expertise de l’Agence européenne des médicaments (AEM). En cause, un lien éventuel entre l’administration du produit et la formation de caillots sanguins – également appelée thrombose veineuse ou phlébite, cette maladie s’observe par ailleurs bien plus fréquemment chez les femmes sous pilule contraceptive que chez les patients vaccinés. Selon le médecin star Michel Cymès, la décision du gouvernement de le suspendre serait d’ailleurs plus “politique” que “scientifique”.

Jeudi 18 mars 2021, le comité de sécurité de l’AEM a finalement déclaré que le sérum anti-Covid des laboratoires AstraZeneca était “sûr et efficace”. Jean Castex a donc annoncé qu’il serait de nouveau autorisé en France, avant de se faire lui-même administrer une première dose du produit en direct devant les caméras, dès le lendemain.

Malgré ces éléments rassurants, la confiance des Français envers le vaccin AstraZeneca n’est pas vraiment remontée. C’est notamment le cas pour Lucie Bernardoni. Bien qu’elle n’ait que 34 ans, l’ancienne candidate de la Star Academy – arrivée jusqu’en finale en 2004, face à Grégory Lemarchal – a reçu sa première dose lundi 22 mars 2021. Un cas particulier, puisqu’elle est en effet atteinte d’une maladie chronique : le syndrome d’Ehlers Danlos. Et à en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite