Astrid Veillon jugée sur son physique : "Ça m'a fait beaucoup de mal"

FRANCE - JUNE 02:  Astrid Veillon in Paris, France on June 02, 2007.  (Photo by Pierre HOUNSFIELD/Gamma-Rapho via Getty Images)
Astrid Veillon a parfois souffert de sa réputation de femme fatale. (Photo by Pierre HOUNSFIELD/Gamma-Rapho via Getty Images)

Brune, les yeux bleus, une silhouette parfaite... Astrid Veillon a toujours répondu aux diktats de la beauté. Malheureusement, l'actrice à l'affiche de "Tandem" ce mardi 31 mai 2022 n'a pas toujours pu profiter de sa beauté. Au contraire, son physique de "femme fatale" lui a joué des tours dans sa carrière.

Astrid Veillon a fêté ses 50 ans il y a quelques mois, mais cela fait plus de 30 ans qu'elle est présente sur le devant de la scène. D'abord mannequin, elle a posé pour des photos, participé à des publicités et a fini par décrocher ses premiers rôles dans des productions AB, réalisant son rêve d'enfance de devenir comédienne. Une mannequin qui passe devant la caméra ? Ce n'est pas si surprenant. Mais la beauté de la jeune femme lui a vite donné une réputation dont elle a eu du mal à se débarrasser.

Vidéo. 5 infos sur Astrid Veillon

Une beauté qui génère des jalousies

Dans une interview accordée à Télé Magazine, la comédienne de la série "Tandem" a confié qu'elle avait souffert de sa réputation de "femme fatale". "J'ai été très victime de ces rivalités entre femmes quand j'étais plus jeune. Lorsqu'elles voyaient arriver cette brune aux yeux clairs, habillée sexy avec des gros 'tétés', j'avais l'impression d'être 'la bête à abattre'." Des rivalités qui lui ont posé problème dans ses rapports personnels, mais aussi dans sa carrière. "Je n'ai jamais été sûre de moi, on m'a souvent rabaissée. Il a fallu que je fasse un énorme travail pour ne plus donner à l'autre le pouvoir de me maltraiter. Ça aurait pu me laisser sur le carreau, mais j'en ai fait une force."

Plutôt que de subir les moqueries et les rivalités, elle a décidé de changer cette image, qui ne lui correspondait pas vraiment. "Si ça m'a fait beaucoup de mal, ça m'a aussi aidée à revoir mon comportement, car cette jeune femme n'était pas moi." D'ailleurs, aujourd'hui, elle est fière de son parcours : "J'ai commencé ce métier j'avais 20 ans, aujourd'hui j'en ai 50. J'ai moins de choses à prouver. L'amour de mon fils m'a apaisée, tout comme mon parcours personnel. La maturité, quoi !"

Sa revanche sur ceux qui ne croyaient pas en elle

Toujours dans les colonnes de Télé Grandes Chaînes, Astrid Veillon a confié que sa beauté poussaient les gens à ne pas la prendre au sérieux. "Ce métier est violent quand on est jolie. D’ailleurs, je me suis fait avoir plein de fois mais c’est comme ça que l’on apprend. Je n’ai pas été harcelée en revanche j’ai été humiliée à cause de mon manque de culture." Résultat, elle a décidé de prendre les choses en main. "Un jour, avec des amies on se plaignait qu’il n’y avait pas de rôles comiques pour les filles, et la mère de l’une d’entre nous nous a dit d’arrêter de nous plaindre et d’écrire les rôles dont on avait envie. Voilà comment j’ai commencé à écrire La Salle de bains, alors que je n’avais jamais rien écrit de ma vie. Ma famille, mes amis se sont moqués de moi. Au final, la pièce a non seulement été produite mais elle a fait un carton. Ça a été le début de ma carrière au théâtre."

Un vrai déclic dans sa carrière : "Ce sont de grandes fiertés pour moi qui n’ai jamais pris de cours. On m’avait fermé les portes du cinéma mais j’étais au théâtre. Ça m’a donné confiance en moi. Je me suis dit que je n’étais pas si mauvaise. (…) Au niveau professionnel, cette pièce et mon premier livre [Pourras-tu me pardonner ?, ndlr] sont les choses dont je suis le plus fière." Et de conclure : "À force de voir de l’arrogance dans le regard des gens, de ceux qui avaient de la culture, j’ai décidé de m’y mettre. Et, pour rattraper mon retard, j’ai lu, j’ai lu… Et maintenant, j’écris des bouquins !" Une belle revanche.

Des critiques sur son poids

Quelques années après avoir fait ses débuts dans la série "Premiers baisers", Astrid Veillon intègre le casting du show "Extrême limite". Seul problème : pendant le tournage, elle prend du poids, et avec ce poids arrivent des réflexions grossophobes de la production. "En jouant dans Extrême limite, j’ai découvert les tables régies. Sur les plateaux, on attend beaucoup entre deux prises, et j’ai commencé à manger régulièrement", raconte-t-elle dans le podcast Sériconique. "J'ai reçu des fax, à l'époque c'était des fax, qui me demandaient d'arrêter de manger parce que j'avais vraiment grossi. Ça créait beaucoup de problèmes au sein de TF1. Je n’étais pas le stéréotype de la belle pépette toute fine."

Vidéo. Astrid Veillon poussée à maigrir : ce souvenir ambigu qu'elle garde d'un tournage pour TF1

À tel point que l'émission a décidé de faire de son poids l'une des intrigues de la série : "Je crois que les jeunes filles se sont identifiées à moi grâce à ça." D'autant que la comédienne a longtemps entretenu une relation conflictuelle avec son corps, ainsi qu'elle la raconté dans son livre "Neuf mois dans la vie d'une femme", sorti en 2010. "De mon adolescence et jusqu’à la trentaine je n’ai cessé de naviguer d’anorexie en boulimie. Je me trouve toujours trop grosse. Grâce à ma thérapie, j’ai appris à m’observer d’un œil plus complaisant, à sortir de cette vigilance alimentaire permanente. La hantise du gras, du cuissot ramollo, et du gros ventre s’est un peu éloignée de moi." Notamment grâce à la naissance de son fils.

Un physique très contrôlé

Le tournage de la série "Tandem" a quelque peu ravivé cette notion de contrôle qu'elle avait pu connaître plus tôt dans sa carrière, puisqu'Astrid Veillon s'est vue interdire certaines transformations physiques. "Ça faisait très longtemps que j'avais envie d'une frange et qu'on me l'interdisait plus ou moins pour la série", a-t-elle révélé au magazine Nous Deux. Mais la comédienne a finalement décidé de suivre ses envies, persuadée que cela ne pourrait que faire du bien à son personnage. "C'était le moment de redonner un coup de peps à Léa parce qu'elle rentre dans une phase où elle a peur du changement autour d'elle."

Aujourd'hui, elle est ravie de sa décision : "J'ai changé de coiffure l'année dernière. Je n'osais pas sauter le pas et puis je me suis dit que je n'allais pas avoir peur d'une frange. J'approche de la cinquantaine mais c'est un cap que je vis plutôt bien. Il y a peu de possibilités de changer de tête quand on a les cheveux longs. Je n'avais prévenu personne de cette nouvelle coiffure, et ça a fait beaucoup parler quand je suis arrivée sur le tournage. Du coup nous en avons fait une vraie décision de la part de mon personnage." Aucun regret, donc.

À LIRE AUSSI

>> Tandem (France 3) - Astrid Veillon : "Ça me saoule de jouer les flics !"

>> Astrid Veillon ("Pourquoi nous") : "Non, je ne rêve pas d’avoir un autre enfant. L’un des problèmes majeurs de la planète, c’est ça : c’est qu’on est trop nombreux"

>> Astrid Veillon, comment elle a "réinventé" son histoire avec le père de son fils

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles