Cette astuce très simple permet d’éviter l’angoisse de la séparation à la rentrée

·2 min de lecture

Alors que l’été est une période chère à l’enfant puisqu’il est rempli de moments familiaux uniques, la rentrée est quant à elle synonyme de cris, de pleurs et de stress. Le retour à l’école est difficile pour les enfants comme les parents. Mais une astuce super simple devrait vous aider à surmonter cette épreuve annuelle ensemble.

On doit cette super méthode anti-crises de larmes à Marjolaine Solaro, auteure et ancienne blogueuse, qui a partagé son idée sur son compte Instagram. Le principe est simple, il suffit de dessiner un petit cœur à l’intérieur du poignet de chaque enfant et sur celui des parents. Même si cela peut paraître futile, ce petit dessin est en réalité très symbolique. Il permet à l’enfant de se souvenir que maman et papa ne sont jamais très loin de lui. En cas de coup de mou pendant sa première journée hors du cocon familial, c’est une bonne manière pour lui de se sentir aimé et rassuré.

Aider son enfant à vaincre la peur de l’inconnu

Après la publication du cliché, des dizaines de parents ont tenté l’expérience pour adoucir l’angoisse de séparation, typique du jour de la rentrée. Cette astuce pleine de douceur est donc à garder sous le coude pour des moments de séparations difficiles comme lors des semaines alternées pour les parents divorcés, des absences de plusieurs jours pour le travail ou des voyages en colonie de vacances. L’angoisse fonctionne souvent par paire. Les enfants comme les parents vivent ce moment d’éloignement avec beaucoup d’angoisse et d’appréhension. C’est la peur de l’inconnu et la découverte d’un autre environnement qui sont les responsables de ces maux.

Voir cette publication sur...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles