Ataxie cérébelleuse : définition, symptômes, évolution, traitement du syndrome cérébelleux

L’ataxie cérébelleuse n’est pas une maladie à proprement parler, mais un symptôme qui peut avoir différentes causes. Elle peut en effet être d’origine génétique, congénitale, ou encore faire suite à un événement traumatique. Les ataxies cérébelleuses peuvent impacter toutes les parties du corps. Aussi appelés syndromes cérébelleux, ces troubles touchent environ une personne sur 10 000 en France, d’après l’Institut du cerveau.

Les ataxies cérébelleuses sont des troubles liés au cervelet et qui touchent l’équilibre et la coordination motrice. Le cervelet est situé à l’arrière du crâne. Il est la partie du cerveau qui gère l’équilibre et la coordination des mouvements volontaires. Lorsqu’une personne souffre d’ataxie cérébelleuse, le cervelet n’arrive plus à formuler et à transmettre ses messages au reste du corps de façon normale. Les muscles fonctionnent très bien, mais le dysfonctionnement se trouve au niveau du cerveau et de la transmission neuronale. Il existe plusieurs types d’ataxies cérébelleuses. Il y a tout d’abord des ataxies d’origine génétique. D’après la Haute Autorité de santé, la forme la plus fréquente est l’ataxie de Friedreich. Cette forme héréditaire et neurodégénérative se développe sur plusieurs années, et ses premiers signes apparaissent durant l’enfance ou l’adolescence du patient. Il existe ensuite les ataxies cérébelleuses acquises. Elles se développent à la suite d’un traumatisme, d’une tumeur cérébrale, d’un accident vasculaire cérébral, ou encore à cause (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles