Atopie (terrain allergique) : causes, symptômes, risques, prévention, traitements

Nez qui coule, plaques d'eczéma, crises d'asthme, sont autant de signes de l'atopie. Un terrain allergique qui touche surtout les enfants et les adolescents et est plus rare à l'âge adulte.

“L’atopie c'est un dérèglement du corps qui va s'emballer et créer des réactions inflammatoires, de défense, comme une hypersensibilité.”, explique le Dr Sève. L'organisme fait alors une réponse immunitaire exagérée à base d'immunoglobuline E (IgE) à des substances présentes dans l'environnement. Le terme “atopie” a été inventé par Arthur F. Coca et Robert Cooke, deux immunologistes américains en 1936, lorsqu’ils ont reconnu un lien entre la rhinite allergique et l'asthme.

Si la prédisposition génétique est l’un des facteurs permettant d’expliquer l’atopie, elle n’est pas le seul. “Il y a un terrain génétique, oui, mais ce n'est pas un seul gène avec un patient porteur ou non d'une mutation du gène comme c'est le cas dans d'autres maladies comme la drépanocytose. Ici c'est un ensemble de gènes qui prédisposent à faire des maladies atopiques.”, explique l’allergologue.

“On dit même maintenant que l'activation du gène, par des cofacteurs, est presque plus importante que la présence du gène en tant que tel”, ajoute-t-il. Selon les chiffres de l’Inserm, “entre 50 et 70% des individus atteints ont un parent au premier degré qui l’est aussi. Si les deux parents sont atteints, le risque pour l’enfant de développer un eczéma allergique atteint 80%.”

Mais un individu peut donc avoir une prédisposition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles