En attendant la LGV, ces sénateurs appellent au maintien des vols Orly-Toulouse

Les enjeux économiques et la connectivité de la région Midi-Pyrénées sont aujourd'hui au cœur des préoccupations de six sénateurs. Pierre-Antoine Levi, Maryse Carrere, Alain Chatillon, Philippe Folliot, François Bonhomme et Pierre Medevielle ont uni leurs voix pour adresser une lettre ouverte au ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune, afin de manifester leur inquiétude profonde quant à la récente décision d'Air France de se retirer de l'aéroport de Paris-Orly d'ici 2026, décision qui pourrait indirectement mettre fin aux liaisons directes entre Toulouse et la capitale française, rapporte France 3 régions, le 23 octobre 2023. L'aéroport de Toulouse-Blagnac a toutefois tenu à apaiser les inquiétudes en indiquant que, bien que la navette Air France reliant Toulouse à Orly disparaisse, la ligne Toulouse-Paris ne sera en aucun cas supprimée. Un nouveau modèle devra être mis en place pour assurer la continuité de cette liaison cruciale pour la région.

Actuellement, ces deux aéroports sont desservis par 16 vols Air France par jour en semaine, tandis que 8 vols relient Paris-CDG à Toulouse. Cependant, Air France a révélé son intention de remplacer sa présence à Orly par celle de Transavia, sa compagnie à bas coûts. Cette décision soulève des inquiétudes chez les sénateurs, qui craignent des conséquences néfastes sur l'attractivité économique, le développement et la connectivité de leur région. La situation est d'autant plus préoccupante que la région Midi-Pyrénées ne bénéficie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO de Paris 2024 : une centaine de sans-papiers employés illégalement sur des chantiers
JO de Paris 2024 : une centaine de sans-papiers employés illégalement sur des chantiers
Michel Polnareff, roi des cigales… et du meilleur coup publicitaire
Michel Polnareff, roi des cigales… et du meilleur coup publicitaire
Islande : grève des femmes pour lutter contre l’inégalité salariale