Attentat de Lockerbie: Le verdict en appel devant la Haute Cour écossaise

·2 min de lecture
ATTENTAT DE LOCKERBIE: LE VERDICT EN APPEL DEVANT LA HAUTE COUR ÉCOSSAISE

LONDRES (Reuters) - La Haute Cour écossaise se penche à partir de mardi sur l'appel de la condamnation d'un Libyen reconnu coupable d'avoir organisé l'attentat de 1988 contre un avion de la Pan Am qui a explosé au-dessus de l'Ecosse, faisant 270 morts, l'attaque terroriste la plus meurtrière de l'histoire de la Grande-Bretagne.

Le Boeing 747 de la Pan Am, qui assurait la liaison Londres-New York, avait explosé au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie le 21 décembre 1988, avec à son bord principalement des ressortissants américains rentrant aux Etats-Unis pour les fêtes de fin d'année.

En 2001, un officier des services de renseignement libyens, Abdel Basset al Megrahi, a été condamné à la réclusion à perpétuité après avoir été reconnu coupable du meurtre des 243 passagers, 16 membres d'équipage et 11 habitants de Lockerbie tués dans l'attaque.

Megrahi, qui a toujours clamé son innocence, est mort en Libye en 2012, trois ans après avoir été libéré par le gouvernement écossais pour raison humanitaire après avoir été diagnostiqué d'un cancer en phase terminale.

En mars dernier, un organe indépendant a estimé que la famille de Megrahi était en droit d'interjeter appel après avoir conclu à une possible erreur judiciaire. Megrahi est à ce jour le seul condamné dans cette affaire.

Un premier appel effectué en 2002 avait été rejeté par la Haute Cour. Un autre appel avait été abandonné en 2009 juste avant que Megrahi ne retourne en Libye.

En 2003, le dirigeant libyen de l'époque Mouammar Kadhafi avait reconnu la responsabilité de son pays dans l'attentat et indemnisé les familles des victimes, sans reconnaître toutefois avoir donné l'ordre de commettre l'attentat.

(Michael Holden; version française Jean Terzian)