Attention à la cuisson de vos shiitake, ils peuvent provoquer une dermatite

·1 min de lecture

Les shiitake doivent impérativement être consommés cuits. Et pas uniquement revenus au wok, véritablement cuits à coeur. Sans quoi, ils peuvent provoquer une dermatite toxique "en flagelle", a rappelé l'Anses dans un communiqué.

Chaque année, entre 11 et 15 intoxications aux shiitake sont recensées par les centres antipoisons français. Ils ne sont pas vénéneux et pas mortels, mais ils contiennent néanmoins une toxine qui peut provoquer une maladie de peau appelée dermatite flagellaire. "Décrite pour la première fois au Japon en 1977, son mécanisme physiopathologique n'est pas totalement élucidé. L'agent en cause est le lentin, substance thermolabile (donc détruite par la cuisson) présente dans le champignon et son mécanisme d'action serait de type toxique et non allergique", décrypte l'Agence.

Démangeaisons jusqu'à 3 semaines

Lorsque le champignon n'est pas assez cuit, sa consommation peut laisser apparaître des lignes rouges qui entraînent de fortes démangeaisons, pouvant durer jusqu'à trois semaines. "Celle-ci apparaît dans les heures ou jours suivant la consommation de Shiitake crus ou insuffisamment cuits, et couvre tout le corps, face et cuir chevelu compris", précise l'Anses. L'intoxication pourrait dépendre de plusieurs facteurs, la sensibilité du patient à la toxine, d'une part, et la quantité de champignons ingérés d'autre part.

Ce n'est pas la première fois que l'Agence s'interroge sur les shiitake. En 2015 déjà, une notice avait (...)

Lire la suite sur Topsante.com

6 recettes de pancakes healthy
9 recettes de tartes aux fruits légères
1 mousse au chocolat, 5 versions santé
Le top des desserts les moins caloriques (et ceux à éviter)
9 façons de préparer les avocats