Attention : même dans la légalité, vous pourriez perdre votre permis de conduire

PIXABAY

La décision était attendue pour beaucoup de Français. Jeudi 29 décembre 2022, le Conseil d'État a définitivement autorisé la commercialisation et la consommation de la fleur et de la feuille de chanvre chargée en CBD. Mercredi 4 janvier 2023, les journalistes de franceinfo se sont demandé ce qui pourrait se passer lors de contrôles routiers. Et la réponse est étonnante. Les tests dont se servent actuellement les agents de police pour détecter le cannabis ne sont en effet pas assez précis : ils peuvent se révéler positifs alors que le conducteur a uniquement consommé du CBD. Ce qui entraînerait automatiquement une suspension de permis. Alors même qu'ils sont en totale légalité. Le but pour ces prochains mois serait que les forces de l'ordre puissent distinguer les personnes de bonne foi et les conducteurs qui cacheraient leur consommation de cannabis illégal avec du CBD. Jean-Michel Gaulier, toxicologue au CHU de Lille et président de la Compagnie nationale des biologistes et analystes experts, explique au micro de Franceinfo la nécessité de cette évolution sur nos routes. "Avec les modes de prélèvement actuels, nous sommes incapables de connaître la quantité de salive présente dans l'écouvillon que nous transmettent les forces de l'ordre. On pourrait dans l'absolu évaluer une concentration de THC ou de CBD, mais, sans connaître le volume dans lequel elle a été mesurée, cette concentration ne signifierait rien.".

Une autre question se pose concernant la mise en vigueur prochaine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite