Attestation de déplacement dérogatoire : où la trouver et peut-on l’utiliser avec son téléphone ?

Attestation de déplacement dérogatoire : où la trouver et peut-on l’utiliser avec son téléphone ?

Ophélie Daguin
ELLE.fr

Depuis ce midi, les rues sont désertées et les déplacements limités. Seules quelques exceptions sont tolérées, à condition de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire. Qu’est-ce que c’est ? Où peut-on se la procurer ? Et comment faire lorsque l’on n’a pas d’imprimante ? Réponses.   

Afin du lutter efficacement contre la propagation du  coronavirus, la France est entrée, ce mardi 17 mars, en confinement général. Une mesure qui a débuté à midi et qui durera, au minimum, quinze jours. Seulement voilà, si les citoyens français sont fortement invités à rester chez eux, quid des déplacements indispensables ? Pour pallier ces obligations, le gouvernement a mis en place un système d’attestation de déplacement dérogatoire. Cette dernière ne permet pas de déambuler dans les rues désormais désertes ou bien prendre un petit bain de soleil dans un parc – même si on en a tou(te)s très envie – mais d’effectuer des trajets nécessaires et inévitables. Grâce à ce sésame, vous pouvez vous déplacer entre votre domicile et votre lieu de travail, effectuer quelques courses dans les établissements autorisés, vous rendre à la pharmacie ou chez votre médecin, vous déplacer pour motif familial impérieux, porter assistance à des personnes vulnérables ou concernant la garde d’enfants et enfin pour faire de l’exercice et promener votre animal de compagnie.

Où trouver une attestation de déplacement dérogatoire ?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pour se procurer une (ou plusieurs) attestation de déplacement dérogatoire, il suffit de vous rendre sur  le site du ministère de l’Intérieur et d’imprimer ledit document. L’attestation sur l’honneur à remplir, dater et signer à chaque fois que vous sortirez.

Comment faire sans imprimante ?

Vous ne disposez pas...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi