Au Gabon, une dizaine de partis d'opposition reçus par la Cour constitutionnelle

En prévision des élections générales de l'an prochain, l'opposition pousse afin d'obtenir une profonde réforme électorale. Dans un mémorendum, les adversaires du président Ali Bongo ont soulevé une centaine de points, avant, pendant et après le vote. La Cour constitutionnelle a promis de transmettre à l'exécutif.

L'opposition est sous pression. La loi gabonaise interdit une réforme électorale durant une année d'élection. Plus que six mois donc pour négocier avec le pouvoir et faire évoluer un système qu'elle juge encore opaque, flou et déséquilibré en faveur du pouvoir. Bref, qui n'a jamais « éloigné le spectre de la fraude et des violences post-électorales », dit-elle dans son mémorendum.

L'opposition espère que la Cour constitutionnelle, elle-même concernée par le projet, jouera les intermédiaires avec l'exécutif. Mercredi, les juges ont en tout cas confirmé leur volonté de transformer les propositions de l'opposition en suggestion et de transmettre le mémorendum au gouvernement.

Le temps presse d'autant plus qu'il s'agit d'une réforme en profondeur, concernant le calendrier électoral, le découpage, la liste électorale, les commissions, le financement des campagnes, le dépouillement, le décompte, jusqu'à la transmission des résultats. Et pour cela, il faudra négocier avec le gouvernement. « Nous avons l'impression que ça traîne et c'est très dangereux pour le pays », indique Paulette Missambo, la cheffe de file de l'Union nationale, qui espère une audience rapide et des avancées vu le calendrier serré. « Si le pouvoir a la volonté politique, cette réforme est possible. S'il souhaite améliorer le système, il doit pouvoir nous accorder du temps pour négocier », conclut-elle.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles