Est-ce au locataire de payer l'élagage des arbres du jardin ?

iStock

Les locataires ont des droits, mais aussi des obligations : ainsi, "l'entretien courant du logement" et les "petites réparations" sont à leur charge. Cela inclut les raccords de peinture et de papier peint, le remplacement des vitres abîmées, le ramonage des conduits de ventilation, le débouchage des canalisations, le remplacement des joints, des interrupteurs, des prises de courant...

En revanche, contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'entretien des espaces verts n'est pas entièrement à la charge des locataires : ceux-ci doivent supporter le coût des opérations de coupe, de désherbage, de sarclage, de ratissage, de nettoyage et d'arrosage des pelouses, massifs, arbustes, haies vives et plates-bandes. Par ailleurs, à ces frais s'ajoutent les dépenses de fourniture utilisées dans l'entretien courant : les engrais et insecticides employés dans les parties extérieures, par exemple.

En revanche, les charges relatives aux arbres et notamment à leur élagage s'appliquent aux propriétaires.

C'est également le propriétaire du logement qui doit s'occuper des réparations importantes, de celles liées au vieillissement du logement et de celles dues à un cas de force majeure : par exemple, la réfection de la cage d'escalier, le ravalement de façade, la réparation de la robinetterie défectueuse ou des volets défectueux...

Source : Agence Nationale pour l'Information sur le Logement (ANIL).

À lire aussi :

Un propriétaire peut-il vendre un logement habité par un locataire ?

WC bouché, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite