Au Louvre, une femme interdite d’allaiter son bébé de cinq mois et demi

© Atlantide Phototravel/GettyImages

Alors qu’elle allaitait sa fille de cinq mois et demi dans la galerie Médicis du Louvre, une Franco-Américaine a été interrompue par un agent du musée sous prétexte qu’elle pouvait « déranger une partie des visiteurs ».

Nous avons beau être en 2022, les femmes qui allaitent leur enfant continuent à être discriminées dans l’espace public. Jasmin, une jeune mère franco-américaine, en a fait l’amère expérience.

« Il n’y avait presque personne dans la salle »

En visite au Louvre, elle raconte dans « Le Parisien » avoir été interrompue par un agent du musée parce qu’elle nourrissait Lana, sa fille de cinq mois et demi qui « avait faim ». Alors qu’elle se trouve dans la salle Richelieu, où sont exposés des statues de la Renaissance, la jeune maman s’assoit sur un banc pour allaiter sa fille. « Il était 17 heures, il n’y avait presque personne dans la salle », se justifie-t-elle.

Lire aussi >> « Une gifle en pleine poire » : une maman raconte son agression alors qu'elle allaitait en public

Mais à peine Jasmin est-elle installée qu’un agent du Louvre est venue l’interrompre, lui expliquant qu’il lui était interdit d’allaiter sa fille dans le musée car cela « pouvait déranger une partie des visiteurs ». « C’est très ironique, car c’est un endroit rempli des tableaux des femmes allaitantes ! », juge la trentenaire auprès du « Parisien », qui assure par ailleurs qu’elle était habillée en robe d’allaitement qui recouvrait sa poitrine et ne laissait sortie que le téton.

Jasmin raconte avoir répliqué à l’agent du musée que « si cela gêne des personnes », elles n’avaient qu’à se couvrir le visage. Mais l’homme s’est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles