Au Mali, inquiétude après la disparition du militant Mamedy Dramé

MICHELE CATTANI / AFP

Le militant malien Mamedy Dramé, très engagé dans la société civile, n’a plus donné signe de vie depuis le vendredi 2 décembre. Ses proches s’inquiètent. Ils ont constitué un comité de crise pour le retrouver.

Mamedy Dramé, « Dioula » comme on le surnomme, est un leader d'opinion très investi au sein de la société civile malienne. Il a notamment milité dans les rangs de l'organisation estudiantine AEEM ou encore au sein de « Sauvons le Mali, Do kera ».

Le militant était en train de lancer une nouvelle organisation, le « Mouvement d'ensemble pour le redressement », qui se veut un cadre de réflexion et de propositions sur la situation que traverse actuellement le Mali. A l’occasion de ce lancement, il devait donner une conférence de presse dimanche 4 décembre. Mais il n’a pas pu y assister.

Ses proches ont signalé sa disparition

Un comité de crise vient de se constituer pour tenter de retrouver Mamedy Dramé. Son ami Djiby Sacko le préside. « Ce qui nous inquiète, c’est qu’on ne sait pas où il se trouve », dit ce dernier au micro de RFI. Le dernier contact date de la fin de la semaine dernière. « Si on se réfère sur son contact téléphonique, depuis vendredi à 20h30, il n’est plus en ligne, détaille Djiby Sacko. Donc depuis là, on n’a plus de nouvelles de Mamedy Dramé : ni ses amis, ni sa famille, personne. Nous avons fait le tour de certains commissariats pour signaler la disparition de façon officielle. »


Lire la suite sur RFI