Au Pakistan, une femme décède après avoir été opérée par un faux chirurgien

·1 min de lecture

Tout commence le 17 mai 2021 à Lahore, au Pakistan. Shameema Begum (80 ans) souffre terriblement du dos : sa famille l'amène donc à l'hôpital local, le Mayo Hospital. Après l'examen médical, l'octogénaire est dirigée vers le service de chirurgie pour y être opérée en urgence.

C'est là que l'impensable se produit : un homme se présente comme un médecin et prend en charge la patiente pour l'opérer. Problème : Waheed Butt n'est ni médecin, ni chirurgien mais... agent de sécurité à l'hôpital.

La famille ne se doute de rien, et Shameema Begum rentre chez elle après avoir effectivement été "opérée". Le faux médecin joue son rôle jusqu'au bout puisqu'il rend visite à "sa" patiente pendant deux jours et s'emploie même à changer ses bandages. Bien évidemment, outre "l'intervention", l'agent de sécurité facture chacune de ses visites...

L'agent de sécurité s'était déjà fait passer pour un médecin dans le passé

Oui, mais voilà : la douleur ressentie par Shameema Begum ne s'atténue pas et sa blessure continue à saigner. Sa famille s'inquiète, et l'octogénaire est ramenée à l'hôpital en urgence. Là, c'est la douche froide : Shameema Begum et sa famille apprennent que Waheed Butt n'a jamais été médecin...

Une plainte est immédiatement déposée : l'agent de sécurité (ainsi que l'un de ses complices, un autre employé de l'hôpital ayant participé à la fausse opération) est arrêté. "Butt s'était déjà fait passer pour un médecin et (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : les anticorps monoclonaux en 3 points clés
DIRECT Covid-19 en France ce 10 juin : chiffres, annonces
Cancer du sein : un médicament qui double l'espérance de vie des patientes est en pénurie
Semaine de la santé du pied : quoi de neuf en chirurgie ?
Vaccination des adolescents : un feu vert trop rapide ?