"Au revoir, "goodbye", "tchüss" : d'où viennent ces trois expressions de départ ?

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtreavec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Vendredi, l'animateur d'Europe 1 revient sur les racines de la française "au revoir", la britannique "goodbye" et l'allemande "tchüss".

Pour Historiquement vôtre, il va bientôt être temps de se dire non pas adieu, mais ciao, à la prochaine, à la revoyure, à plus dans le bus, au revoir, goodbye et tchüss ! Et ces trois dernières expressions méritent explication. "Au revoir" nous vient des marins qui se souhaitaient bon vent avant un départ en mer, tout en se souhaitant de se revoir, si possible vivant.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Au 17e siècle, on disait dans sa formule intégrale "Adieu jusqu'au revoir". En 1847, Alexandre Dumas fait une différence entre "adieu" et "au revoir", dans Le vicomte de Bragelonne, le dernier roman de la trilogie des Mousquetaires. D'Artagnan agonisant dit "au revoir" à Porthos qui est déjà mort, sous-entendu qu'il va le revoir, alors qu'il dit "adieu" à Aramis, car ce dernier est encore en vie.

Un "tchüss" venu du ski

Côté britannique, "googdbye" s'en remet, comme "adieu" d'ailleurs", aux bonnes grâce du Seigneur. Durant le 14e siècle, on dit "God be with you", "que Dieu soit avec vous". Si on segmente "goodbye", on reconnait le "god&qu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles