Avec le au sel d'Epsom, des bains d'apesanteur

Plus proches que la mer Morte, des spas d'un nouveau genre défient les lois de la gravité en proposant des baignades au sel d'Epsom.

Au goût, il serait aussi amer qu'une cuillère de cacao pur. Et pourtant, de plus en plus de gens se jettent dedans avec délice. En moins d'un an, trois centres uniquement dédiés au sel d'Epsom ont émergé à Paris, et au moins deux autres sont en cours d'ouverture à Bordeaux et à Lille. Avec une promesse : découvrir les joies de l'antigravité plongé dans un bain presque saturé en sel d'Epsom.

Beaucoup moins décapant et apparemment plus thérapeutique que le sel marin. L'expérience se vit seul. Nu. Et donc enfermé dans un caisson-cocon d'eau bien plus salée que l'océan Atlantique (30 g/litre), que la mer Morte (274 g/litre) et même que le lac Rose, au Sénégal (380 g/litre). Les bains de flottaison flirtent plutôt avec un taux de sel de 600 g/litre. A cette concentration-là, la sensation d'apesanteur est immédiate et la détente aussi.

Des vertus relaxantes

"Dès qu'on s'allonge dans cette eau, pfft, on monte", décrit Maïté Breger, sophrologue et cofondatrice du centre de flottaison parisien Meïso. Aucun risque de boire la tasse en faisant la planche, assure Vincent Reneleau, fondateur des Bulles à flotter. La salinité est telle que "même en lâchant complètement la tête en arrière, une des parties les plus denses du corps, elle flotte", explique-t-il. Mais surtout, ces spas d'un nouveau genre redécouvrent les vertus relaxantes de ce sel.

Extrait de mines, il est exclusivement composé de magnésium et de soufre, deux éléments chimiques plutôt (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Le botox capillaire, pour réparer ses cheveux après l'été
Beauté : le corps de Bo Derek avec l'aide d'une huile à l'arnica
Faites-vous une terrasse thérapie avec ce soin 2-en-1 Kiehl's
15 produits pour prendre soin de ses cheveux après un bain de mer
IKEN, une jolie maison de coiffure nichée dans le 17e à Paris