Au Super Bowl 2021, la poétesse Amanda Gorman suscite de nouveau l’émoi

Jade Vigreux
·1 min de lecture

Ses vers puissants prononcés à l’occasion de l’investiture de Joe Biden ont bouleversé l’Amérique entière.Lors de la finale du 55e Super Bowl, la nouvelle icône Amanda Gorman a encore une fois fait sensation.

En janvier, son éloquence avait subjugué le monde entier lors de la cérémonie d’investiture du 46e président des États-Unis. Dimanche 7 février, Amanda Gorman a de nouveau illuminé l’Amérique de ses quelques vers. La poétesse noire de 22 ans, silhouette toute de jaune vêtue, avait su marquer les esprit grâce à la déclamation de son poème « The Hill We Climb » (« La colline que nous grimpons »), le 20 janvier dernier, devant Joe Biden et la foule souffle coupée. C’était seulement la cinquième fois qu’un poème était récité à l’occasion d’une investiture présidentielle – après « On the Pulse of Morning » de Maya Angelou, en 1993.

Lire aussi >> « Rencontre avec Barack Obama : les femmes auxquelles il doit tout »

Amanda Gorman a fait une nouvelle apparition remarquée, ce week-end, dans le cadre du coup d’envoi du Super Bowl 2021. La finale du championnat de football américain – qui se tenait en Floride et faisait s’affronter les Buccaneers de Tampa Bay et les Chiefs de Kansas City – est un véritable rituel patriotique aux États-Unis. Mais aussi un show-business que même la crise du Covid n’est pas près d’arrêter. Dans son poème, « Chorus of the Captains », la jeune poétesse de Los Angeles a rendu hommage à trois héros du quotidien de la pandémie du coronavirus : Trimaine Davis, un enseignant qui s’est battu pour que ses étudiants aient accès à internet, Suzie Dorner, une infirmière en réanimation à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi