Plus aucune fermeture d'écoles et d'hôpitaux : "il faut aller plus loin, il y a des choses à rouvrir par endroits"

franceinfo
Le maire des Molières, en Essonne, souhaite que le gouvernement fasse machine arrière dans ses projets de fermeture de classes et d'écoles.

"Certes, il n'y aura plus de fermeture, mais il y a des choses à rouvrir par endroits" a indiqué Yvan Lubraneski, maire des Molières en Essonne mercredi 17 avril sur franceinfo. Celui qui est aussi président de l'Association des Maires Ruraux de l’Essonne réagissait à ce que devrait annoncer Emmanuel Macron dans les prochains jours, à savoir, plus aucune fermeture d'écoles ni d'hôpitaux d'ici la fin du quinquennat.

franceinfo : Plus de fermeture d'écoles, c'est une bonne nouvelle selon vous ?

Yvan Lubraneski : Oui, ce sont des sujets que nous portons, au niveau des maires ruraux, depuis longtemps. L'aménagement du territoire a été trop fait au profit des métropoles. Il faut s'intéresser à tous ces territoires abandonnés et aux services publics qui ont reculé.

C’est-à-dire que les "gilets jaunes" ont obtenu ce que les élus n'avaient pas obtenu ?

Ils ont favorisé l'écoute. L'écoute manquait beaucoup parce que les élus locaux réclamaient depuis longtemps qu'on fasse attention aux écoles, parce que l'école dans un village est la base de tout, c'est le début de la citoyenneté pour l'enfant. C'est très important de ne pas le mettre dans un bus, pour qu'il parte loin du village. Le temps d'éducation dans la journée (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi