Aude ("L'amour est dans le pré" 2018) : son message sibyllin sur Instagram qui semble destiné à Christopher

La guerre serait-elle déclarée ? Tous les inconditionnels de L'amour est dans le pré présentée par Karine Le Marchand sur M6 connaissent les histoires d'amour qui naissent entre les agriculteurs et leurs prétendant.e.s. Coup de foudre à la lecture du courrier, au moment du speed-dating ou au sein de la ferme, à chaque saison, les romances naissantes touchent le coeur des téléspectateurs, ou plutôt celui les téléspectatrices, comme celle de Didier et d'Isabelle pour le programme diffusé actuellement. Un couple, en particulier, avait marqué les esprits dans la saison 2018 : Aude et Christopher. L'éleveuse de vaches bretonne avait rapidement accroché avec son prétendant Christopher. A tel point que, chose rarissime, Aude avait annoncé sa grossesse le jour du bilan. Mais hélas, tout ne s'est pas passé comme prévu, le couple s'est séparé peu de temps après l'accouchement, comme nous l'avait expliqué Aude lors d'une interview qu'elle nous avait accordée, en octobre dernier.

Elle n'avait d'ailleurs pas souhaité rentrer dans les détails de leur séparation, estimant avoir besoin de temps pour en parler plus explicitement. A peine avait-elle fait le parallèle entre ce qu'elle avait vécu et le livre de Natacha Calestrémé Les blessures du silence, sur les pervers narcissiques. Sans en dire plus. Les internautes avaient toutefois remarqué les messages, un peu sombres, dans la "story" d'Instagram publiées par l'agricultrice de 38 ans. "Beaucoup ne réalisent pas ce qu’ils ont, car ils sont trop préoccupés par ce qu’ils n’ont pas", peut-on lire ou encore : "Comment reconnaître une personne toxique ? Elle se plaint de tout. C'est toujours elle la victime. Elle est jalouse et envieuse. Elle ne fait rien pour s'améliorer. Elle ne fait que parler de ses problèmes. Elle est négative. Elle critique constamment".

Beaucoup ont alors considéré que ces citations étaient destinées à une seule et même personne : son ex-compagnon Christopher. Ce dernier l'a d'ailleurs pris pour lui. Alerté par des

(...) Cliquez ici pour voir la suite