Aurait-on moins de risque de faire un AVC en vivant en altitude ?

·1 min de lecture

L'altitude peut avoir des effets délétères sur la santé, on parle souvent du "mal des montagnes". Maux de têtes, nausées, vomissements, essoufflement, vertiges... apparaissent parfois dès 2 000 mètres d'altitude. D'autres risques, plus graves, peuvent aussi être déclarés comme l'oedème pulmonaire de haute altitude, rappelle la Société Française de Médecine d'Urgence. Cela dit, on sait aussi que l'air en haute altitude est moins riche en oxygène et entraîne le corps à produire davantage de globules rouges pour réoxygéner l'organisme. Une récente étude publiée dans la revue Frontiers in Physiology estime que vivre en hauteur modérée pourrait réduire les risques d'AVC.

Pourquoi, si l'altitude est si risquée, 160 millions de personnes parviendraient à y vivre dans le monde (à plus de 2 500 mètres) ? Les chercheurs se sont intéressés à des populations vivant en Equateur, dont 100 000 personnes avaient déjà eu un AVC. Ils ont regardé à quelle altitude les patients avaient vécu et ont formé quatre groupes. En comparant, ils se sont rendu compte que ceux qui avaient fait un AVC le plus tardivement résidaient à plus de 2500 mètres, laissant penser que l'altitude pouvait avoir un effet bénéfique contre ce trouble.

Plus de sang et un meilleur réseau vasculaire en altitude

Une étude réalisée au Pérou, en août dernier, soulignait que les habitants de la plus haute ville du monde, La Rinconada au Pérou, avaient nettement plus de volume sanguin (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 2 octobre : chiffres, annonces
Dépendance à l'alcool : chiffres, symptômes et prise en charge
Votre Sante Paris : Cancer du sein, franciliennes, dépistez-vous (30/09)
Tendinite : quels symptômes ? comment la soulager ?
Diabétiques : 9 aliments à éviter

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles