Auriculothérapie : qu'est-ce que ça soigne ?

·1 min de lecture

Pratiquée de façon empirique depuis la nuit des temps, l'auriculothérapie a été redécouverte dans les années 50 par le Dr Paul Nogier, qui a établi une carte du pavillon de l'oreille. Sur cette zone réflexe très riche en nerfs, il a identifié des points correspondant à chaque partie du corps et reliés à différentes zones du cerveau.

Puis, en 2011, le Pr David Alimi fit évoluer cette cartographie et publia une nomenclature internationale d'auriculothérapie répertoriant 196 points sur chaque pavillon. Ainsi, les points en lien avec la tête et le cerveau sont situés au niveau du lobule de l'oreille ; la moelle épinière sur la bordure du pavillon ; les viscères, les poumons, le cœur ou le système digestif au niveau de la conque (le milieu de l'oreille) ; et l'ensemble de l'appareil musculo-squelettique dans le reste des pavillons auriculaires.

Quel est le principe ?

Comme l'explique le Pr David Alimi, neurophysiologiste et auriculothérapeute, créateur du DIU dédié à la faculté de médecine de Paris, "au cours du développement embryologique et fœtal, il s'affiche à l'oreille une cartographie identique à celle qui existe entre le cerveau et le corps entier. Cette correspondance neurophysiologique permet l'envoi de requêtes thérapeutiques au cerveau en pianotant sur les touches des claviers auriculaires. Si les requêtes sont sensées et pertinentes, le cerveau tente alors, en vertu de nombreuses lois de neurophysiologie, de corriger ou d 'atténuer (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Huiles essentielles anti-inflammatoires : laquelle choisir ?
Torticolis: le coup de pouce des médecines douces
Ce que l'on peut faire avec du romarin pour renforcer notre organisme
Prix Top Santé : 3 questions à Solgar
Comment soigner l'eczéma au naturel