Autotests pour les enfants : voici pourquoi leur prix va augmenter

·1 min de lecture

En France, le taux d'incidence est en baisse de près de 14%. Pourtant, l'épidémie de Covid-19 est loin d'être terminée. Selon le dernier bulletin épidémiologique de Santé Publique France, publié ce 21 avril, plus de 116.000 nouveaux cas sont encore détectés chaque jour.

Afin de limiter la propagation du virus, le dépistage est indispensable. Certaines personnes ont donc recours aux autotests. Mais pour les enfants, ce moyen de dépistage va bientôt coûter un peu plus cher. En effet, un arrêté, publié par le gouvernement le 20 avril, modifie le coût des autotests pour les enfants dans les pharmacies.

Celles-ci pourront désormais les vendre à 5,20 euros maximum, contre 4,10 euros jusqu'à présent. Toutes les officines ne sont cependant pas obligées d'en augmenter le prix. Le texte précise également que cette mesure ne concernera que les autotests pédiatriques, spécialement conçus pour les enfants dès l'âge de trois ans.

Alors, comment expliquer cette augmentation du prix des autotests pour les enfants ? Selon le gouvernement, leurs coûts de fabrication "sont plus élevés que ceux destinés aux adultes". Cette décision est également justifiée par une "part de marché moindre".

Cette revalorisation semble également émaner d'une demande des syndicats de pharmaciens. Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), salue cette décision dans Le Quotidien du Pharmacien. Selon lui, cela va permettra de "récompenser l'innovation française" mais surtout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles