Publicité

Les autrices publient aujourd’hui davantage de livres que leurs homologues masculins

Bonne nouvelle : le monde de l’édition se féminise. En effet, la majorité des livres parus en 2021 ont été écrits par des femmes, d’après une récente étude réalisée par Joel Waldfogel, économiste à l'université du Minnesota, aux États-Unis, pour le National Bureau of Economic Research. Comme le rapporte Positiv’R, ce dernier a comparé les proportions d’ouvrages publiés par des hommes et par des femmes depuis les années 1970. À cette époque, les autrices sortaient trois fois moins de livres (seulement 20 %) que leurs homologues masculins. Mais en cinquante ans, cette tendance s’est largement inversée.

2020 a été la première année au cours de laquelle les femmes ont publié plus de livres que les hommes. Un tournant historique pour l’économiste américain. "Alors que la participation des femmes à la production de la propriété intellectuelle est généralement inférieure à celle des hommes, le dernier demi-siècle a été marqué par une révolution dans la création de livres plus inclusifs en matière de genre", écrit-il dans son étude.

Sur le même sujet ⋙ Sexisme dans l'édition : 61 % des professionnels disent avoir été victimes de comportements déplacés

Selon lui, le fait que les écrivaines publient désormais plus de livres que les hommes ne signifie pas que les femmes ont remplacé les auteurs masculins ou que ces derniers sont moins nombreux. En réalité, cette tendance est due à un intérêt plus marqué pour les récits écrits par des femmes.

Mais cet engouement pour les autrices est souvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Scènes dénudées : Sharon Stone révèle avoir perdu la garde de son fils après Basic Instinct
"Un événement traumatisant" : l'actrice Jena Malone confie avoir été violée sur le tournage de Hunger Games
Julie Gayet dénonce l’âgisme dans le cinéma et les médias : "Après 50 ans, on disparaît !"
"Très difficile" : Kylie Jenner se confie sur la dépression post-partum et veut déculpabiliser les femmes
"À l'Ouest rien de nouveau" : comment la scénariste du film l'a financé en devenant championne du monde de triathlon