Auxiliaire de vie ou aide à domicile : quelles différences, et comment mettre ces services en place ?

Pexels / Kampus Production

Comment faire appel à une auxiliaire de vie ou à une aide à domicile ? Et comment choisir entre l’une ou l’autre en fonction de ses besoins ? Réponses.

Un ou une auxiliaire de vie sociale a besoin du Diplôme d’État d’accompagnement éducatif et social (DEAES) pour exercer.

Ses missions sont de faire la toilette de la personne dont elle a la charge, de lui prodiguer des soins d’hygiène, de l’aider à s’habiller, à se lever le matin, et à se coucher le soir, à faire ses courses, et à accompagner la personne lors de ses rendez-vous administratifs ou médicaux. Elle peut également emmener le patient en promenade.

Un auxiliaire de vie peut être employé par une entreprise privée, un hôpital, une maison de retraite, une association, ou un centre d’action sociale.

Il ne peut pas prodiguer de soins médicaux, ni administrer de médicaments au patient.

Un ou une aide à domicile a pour mission d’accompagner des personnes âgées ou handicapées, en faisant leur ménage, leurs courses, en s’occupant de leurs démarches administratives, en leur préparant à manger, ou encore en gérant les lessives. L’aide à domicile peut aussi les aider à se lever et à se coucher, ce qui nécessite parfois une certaine force physique.

L’aide à domicile permet à des personnes à mobilité réduite de conserver en autonomie plus longtemps, et de rester vivre à leur domicile. Mais elle peut aussi aider dans d’autres situations, par exemple pour de la garde d’enfants, ou du jardinage.

Contrairement à un auxiliaire de vie, une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite