Avant/après : les images de Derna, engloutie par les inondations meurtrières en Libye

Un chaos. Au moins 30 000 personnes ont été déplacées à Derna, a indiqué mercredi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), après des inondations dévastatrices provoquées par la tempête Daniel qui ont fait des milliers de morts et de disparus dans cette ville côtière libyenne, selon les autorités.

Compte tenu de l’accès difficile à cette ville de 100 000 habitants, dans l’Est de la Libye, les incertitudes demeurent sur le nombre exact de victimes de la catastrophe.

La ville portuaire de Derna, le 2 puis le 12 septembre 2023

Des routes coupées, des éboulements de terrains et des inondations ont empêché les secours d’atteindre rapidement la population qui a dû se débrouiller par des moyens rudimentaires pour récupérer des corps enterrés par dizaines dans des fosses communes.

Un torrent s’est formé à Derna

L’OIM a expliqué que Derna n’était plus accessible que par deux entrées au sud (sur sept habituellement). Selon elle, des pannes d’électricité généralisées et des perturbations du réseau de télécommunication limitent les communications.

Des quartiers de Derna rasés

Depuis le grand tremblement de terre qui a secoué la ville d’al-Marj (est) en 1963, c’est la pire catastrophe naturelle que connaît la Cyrénaïque, province orientale de la Libye. Al-Marj n’a d’ailleurs pas été épargnée par les inondations, en témoignent ces images.

Al-Marj, le 6 août 2023 puis le 11 septembre 2023


Lire la suite sur ParisMatch