"Avant, je gagnais bien ma vie" : Florence Porcel évoque les répercussions de sa plainte contre PPDA

Capture d'écran France 5

En portant plainte pour viols contre Patrick Poivre d'Arvor en 2021, Florence Porcel a révélé au grand jour l'affaire PPDA. Dans la foulée de ses accusations, une vingtaine de femmes ont également mis en cause Patrick Poivre d'Arvor pour des faits de viols et d'agressions sexuelles. La journaliste de 39 ans revient en librairies avec un livre, Honte (JC Lattès), dans lequel elle évoque ce sentiment que peuvent ressentir les victimes de violences sexuelles et non leurs bourreaux. L'occasion d'accorder au Parisien un entretien, paru lundi 9 janvier 2023, où il est notamment question des conséquences de la procédure judiciaire sur sa vie privée et sa carrière. "Clairement, en portant plainte, j’ai tout perdu. Il faut vraiment que les gens comprennent qu’une femme ne gagne jamais rien à dénoncer des violences sexuelles, a fortiori contre un homme aussi puissant. Contrairement à ce qu’on voit dans les séries américaines, en France, aucune victime ne négocie d’indemnisation financière", a-t-elle déclaré à nos confrères, précisant être désormais au chômage, "blacklistée" de son milieu professionnel.

La plainte de Florence Porcel contre Patrick Poivre d'Arvor a d'abord été classée. La vulgarisatrice scientifique accuse l'ancienne star du 20 Heures de TF1 de l'avoir violée à deux reprises, en 2004 et 2009. Une information judiciaire a finalement été ouverte pour les faits, non prescrits, qui se seraient produits en 2009. La plaignante vit aujourd'hui au rythme de la procédure judiciaire. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite