AVC : 6 symptômes d'alerte (et les questions à se poser pour les identifier)

·1 min de lecture

Chaque année 140 000 personnes sont frappées par un accident vasculaire cérébral, soit une personne toutes les 4 minutes. Ils occasionnent encore 30 000 décès, notamment parce que leurs signes ne sont pas repérés suffisamment rapidement. Or, en cas d'AVC, chaque minute compte. A l'occasion de la Journée mondiale de l'Accident Vasculaire, ce 29 octobre, la Société française neuro-vasculaire (SFNV) rappelle comment le détecter pour être pris en charge.

Le réflexe le plus important est d'appeler le 15 dès l'apparition des premiers symptômes. Actuellement, seuls 50% des patients ont ce réflexe. La SFNV rappelle qu'il vaut mieux appeler, même en cas de simple doute. "Chaque minute d'interruption de la circulation sanguine entraîne la mort de 2 millions de neurones. Il faut donc rétablir aussi vite que possible le flux sanguin pour en limiter les séquelles", note le communiqué pour la journée mondiale.

AVC : quels symptômes, chez qui ?

Pour rappel, les symptômes de l'AVC sont :

  • une déformation de la bouche,

  • un engourdissement ou une paralysie d'une partie du corps,

  • des difficultés à s'exprimer,

  • une perte partielle de la vue,

  • une douleur intense et brutale à la tête.

Si l'âge moyen est relativement élevé : 74 ans, 25% des AVC sont enregistrés chez des personnes de moins de 65 ans, et le nombre de personnes qui en souffrent dès 35 ans continue d'augmenter. Il arrive même que des nourrissons et des adolescents en soient victimes (ce sont les deux périodes (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Passage à l'heure d'hiver : comment surmonter ses effets ?
Brûlures : que faire ? comment évaluer la gravité ?
Tuberculose : que sait-on des expérimentations sauvages menées par Didier Raoult à l'IHU ?
DIRECT Covid-19 en France ce 28 octobre : chiffres, annonces
Sous variant Delta (AY 4.2) du Covid-19 : "Une contagiosité supérieure de 10 à 15%", selon Véran

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles