AVC et alcool : boire, même de façon modérée, augmenterait les risques

Parue dans la revue Neurology, cette nouvelle étude internationale, réalisée avec plus d’un million de patients de 20 à 30 ans, prouve quemême en quantité raisonnée, un verre d’alcool peut entraîner des risques sur la santé. Le constat est clair : les personnes ayant bu plus d’un verre par jour pendant deux, trois ou quatre ans « présentaient des risques significativement plus élevés d’accident vasculaire cérébral » (source 1), selon les scientifiques.

Lors de cette étude, plus de 3 000 sujets ont subi un AVC. En ce qui concerne les jeunes adultes, le risque « d’AVC hémorragique est plus élevé ». Le risque d’accident vasculaire cérébral est accru de 20 % pour les personnes consommant régulièrement plus d’un verre par jour, par rapport à ceux qui ne boivent pas. D’autres facteurs ont été pris en compte par les chercheurs, comme le tabagisme ou l’hypertension artérielle.

« Plus de 90 % du fardeau de l'AVC dans son ensemble peut être attribué à des facteurs de risque potentiellement modifiables », insiste Eue-Keun Choi, professeur de médecine interne et co-auteur de l’étude.

Pour lui, les stratégies de prévention de ces attaques cérébrales devraient...

Lire la suite