Cet avertissement du Prince William qui a "irrité" son frère, Harry

Jeudi 9 janvier 2020, la chaîne britannique Channel 5 a diffusé un documentaire intitulé Kate Vs Meghan : Princesses at War ?. Katie Nicholl, autrice et journaliste anglaise spécialiste de la famille royale britannique intervenait afin de livrer des révélations sur le mariage entre le Prince Harry et sa femme Meghan Markle, Duc et Duchesse de Sussex. Ainsi, elle dévoilait le mal-être qui s'est installé lorsque Harry accusait William "de ne pas en avoir fait assez pour accueillir Meghan". En effet, le fils cadet de la princesse Diana très protecteur avec son épouse a mal vécu le manque d'implication de la part de son frère ainé. Katie Nicholl dévoilait également une autre anecdote troublante...

>>> >>> Meghan Markle et le prince Harry : toute la chronologie de leur histoire d’amour résumée en 2 minutes

D'après elle, le mari de Kate Middleton a été assez sceptique quant à l'annonce des noces de son frère et de sa nouvelle compagne : "William était très inquiet que la relation ait évolué aussi vite. Il est la personne la plus proche de Harry et aussi la plus apte à lui dire ces choses-là. Le Prince William lui a alors dit : "Les choses sont allées vite, mais es-tu sûr ?" " a dévoilé Katie Nicholl. Cet "avertissement" est intervenu juste avant le mariage ce qui a eu comme répercussion "d'irriter" le prince Harry. Le futur marié l'a en effet pris comme "une critique" à son encontre : "Ce qui était censé être un conseil fraternel bien intentionné irrita simplement Harry. Il s'est dit que son frère n'était pas favorable à ce mariage et depuis, je pense que les choses ne se sont pas réellement améliorées. " a ajouté la journaliste britannique.

Ce documentaire intervient dans un contexte tendu au sein de la famille royale. Le duc et la duchesse de Sussex s'éloignent peu à peu du cercle familial royal. En décembre 2019, ils avaient annoncé fêter Noël au Canada avec leur fils Archie et la mère de Meghan Markle, Doria Ragland. Le 8 janvier 2020, le couple royal a déclaré renoncer

(...) Cliquez ici pour voir la suite