Avions : un bruit néfaste à notre santé

·2 min de lecture

On savait déjà que vivre à proximité d’un aéroport augmentait le risque d’hypertension artérielle. En tout cas pour les hommes. Une nouvelle étude commandée par la Direction générale de la santé et l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires a cherché à déterminer l’étendue des effets du bruit des avions sur la santé des riverains. Le constat n’est pas glorieux mais peu surprenant, étant donnés les résultats de précédents travaux.

L’étude intitulée Debats pour « Discussion sur les effets du bruit des aéronefs touchant la santé » a permis de suivre 1 244 riverains des aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Lyon-Saint-Exupéry et Toulouse-Blagnac à partir de 2013. Des informations concernant leur état de santé et leur mode de vie on été recoupées avec l’exposition au bruit des avions au domicile estimée à partir des cartes de bruit produites par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Sommeil, cœur et santé mentale

Résultats, sur le sommeil d’abord. « Une association statistiquement significative a été trouvée entre l’exposition au bruit des avions et une durée totale de sommeil de moins de 6 heures d’une part et une sensation de fatigue après une nuit de sommeil habituelle d’autre part », notent les auteurs.
Ensuite, un risque augmenté d’hypertension a bien été mis en évidence chez les hommes, confirmant ainsi les constats de précédents travaux. Et appuyant l’idée que l’exposition au bruit a bien un impact sur le système cardiovasculaire.

Et quel impact sur la santé mentale ? « La proportion de personnes fortement gênées par le bruit des avions augmente de manière statistiquement significative lorsque l’exposition au bruit des avions augmente ». Suggérant par la même un impact sur le bien-être et la santé mentale en général.