Avoir un rapport sexuel ou manger ? Les Français ont choisi !

C.B

Plutôt plaisirs de la chair ou de la chère ? A l’occasion de la Saint-Valentin, l’IFOP a posé la question aux Français. Et les résultats sont surprenants. 

Plus gourmands qu’obsédés, les Français ? C’est ce que laisse à penser une récente étude de l’IFOP*, initiée par le spécialiste de la livraison de plats à domicile Just Eat. A l’approche de la Saint-Valentin, le 14 février, l’institut a interrogé nos concitoyens sur leur rapport à la nourriture et au sexe. Verdict ? 36 % des Français préfèrent manger plutôt que d’avoir un rapport sexuel. Ils sont seulement 30 % à préférer atteindre le septième ciel et 34 % sont tout de même incapables de choisir. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sont surtout les 18-24 ans (54 %) qui privilégient la nourriture (contre 34 % des 25-34 ans). 

Sexe et nourriture : chantilly, champagne et... sushis

Qui a dit que les hommes ne pensaient qu’à ça ? Selon cette étude, les femmes sont 52 % à opter en premier lieu pour un rapport intime (contre 43 % des hommes). Mais après tout, pourquoi choisir entre deux plaisirs ? Les Français ont trouvé la parade et 53 % d’entre eux sont favorables à l’idée d’utiliser de la nourriture pendant leurs ébats. 38 % ont même déjà tenté l’expérience avec de la chantilly, du champagne, du chocolat ou même des… sushis ! Parmi les autres chiffres insolites, on apprend qu’un sondé sur deux a déjà écourté un repas à cause d’une irrépressible envie de sexe, qu’un tiers a mangé de façon sexy pour exciter son partenaire et qu’un sur deux a fait l’amour dans une...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi