Avoir un sommeil agité signifie-t-il que l'on dort mal ? L'avis éclairé d'une neuroscientifique

Elsa Rouden
·1 min de lecture

La nuit, votre sommeil est agité de mouvements nocturnes ? Un phénomène courant qui ne doit pas inquiéter outre-mesure, sauf si ces agitations vous réveillent. Eclairages avec le Dr Verena Senn, neuroscientifique et spécialiste du sommeil chez Emma - The Sleep Company.

Vous bougez sans cesse durant votre sommeil, selon la personne qui partage votre lit ? N'en déduisez pas trop vite que vos nuits ne sont pas réparatrices. Selon le Dr Verena Senn, neuroscientifique et spécialiste du sommeil chez Emma - The Sleep Company, tous les individus connaissent ce phénomène, et ce quel que soit leur âge - bien que ces mouvements aient tendance à diminuer quand on vieillit. Ainsi, durant leur sommeil, les êtres humains bougent en moyenne 5 à 16 fois pendant les 6 premières heures durant lesquelles ils sont endormis. Une fréquence et une durée qui peuvent varier considérablement selon les individus et n'indiquent pas nécessairement un trouble du sommeil ou une mauvaise qualité de celui-ci. « Bouger la nuit ne signifie pas forcément que l’on dort trop peu ou mal. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si ces mouvements n’interrompent pas votre sommeil », affirme la neuroscientifique.

A découvrir également : Rester couché au lit en cas d’insomnie, bonne ou mauvaise idée ?

Que faire contre les réveils nocturnes ?

Attention, en revanche, si l'agitation nocturne vous réveille, celle-ci peut être causée par une douleur ou une gêne. Il faut alors vérifier que le matelas est bien adapté : « Il doit offrir une fermeté optimale pour aligner la colonne vertébrale, et soutenir le corps sans provoquer de points de pression inconfortables ».

Si les réveils nocturnes perdurent, il faut alors observer l'heure à...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi